12/01/2022

Blog

L’œil est fait pour voir, et l’oreille pour entendre la vérité

4 principes pour qu’un parcours de podcast learning soit écouté complétement

94%(*) de nos programmes sont écoutés jusqu’au bout parce qu’ils s’appuient sur une« grammaire » d’ingénierie qui allie enjeux pédagogiques, neurosciences et spécificités de l’audio.

0. Se rappeler que la voix est le plus ancien mode de transmission de la connaissance

Modestement tootak n’a fait que rajouter une couche de digital, un soupson de sciences cognitives (pour en savoir plus : lire notre article) et une bonne dose de savoir-faire audio…

1 : Capter l’attention avec le sound design et installer l’environnement d’apprentissage


Le démarrage :

Toute écriture, fiction, narration, interview commence par une interpellation sonore. Un bruit, une musique, un son pour plonger l’apprenant dans l’univers approprié : on « nudge »(**) l’apprenant pour qu’il se plonge dans une ambiance d’apprentissage.

Si nous sommes dans une écriture narrative dont le récit est plus didactique, nous insérons toutes les 45 secondes une nouvelle scène avec des acteurs pour maintenir l’attention de l’apprenant.

Illustration de cette interpellation sonore : L’objectif SMART :

La musique :

La musique quant à elle va, dès le début, travailler à la fois, le confort d’écoute, l’ambiance et … parfois une signature sonore audacieuse pour renforcer le plaisir … indispensable pour une écoute complète.
Ce principe de « grammaire pédagogique » devient une exigence pour les sujets sophistiqués ou complexes comme celui de la sensibilisation sur l’agilité (découvrir notre programme ici).

Ainsi je vous invite à écouter cet épisode … avec une oreille particulièrement attentive au choix musical qui impulse de la légèreté et la personnalité nécessaires au podcast … musique qui trotte dans la tête une fois l’écoute terminée … et la marche de l’ancrage mémoriel est engagée.

Illustration : L’état d’esprit agile :

Les voix :

La voix humaine ne ment pas, mais laquelle choisir ?

Dans un casting de voix, celles qui sont les plus difficiles à choisir sont celles des narrateurs. Dire seul des textes est encore plus complexe que lors d’un dialogue avec d’autres acteurs dans une fiction. La bonne intonation pour la bonne émotion, la prononciation parfaite pour la bonne compréhension (parfois même le bonne « accent » !),  le bon rythme pour le bon ancrage mémoriel … voici ce qui fait que l’on ne décroche pas d’une narration. Voilà qui n’est pas si simple et aussi tellement efficace.

Dans une fiction, le casting des voix va à l’encontre de la formation de nombre d’acteurs de théâtre qui les conduit à mettre de l’emphase et des inflexions marquées dans leur voix. Nous cherchons au contraire à ce que la voix de la fiction soit la plus naturelle,  la plus limpide et fluide possible pour que l’apprenant se projette et s’identifie au personnage (sans oublier l’étape 1 du sound design !)

2 – Susciter des images pour supporter le contenu à transmettre


L’écriture audio est singulière : quand nous travaillons nos scénarios, nous les lisons à haute voix pour polir les moindres mots et les faire passer en langage parlé.

Mais surtout nos scénaristes visent la construction d’images mentales, ils suscitent des scènes bâties à partir de nos expériences personnelles (un jardin public, une gare, une plage …) avec lesquelles nous pouvons facilement nous projeter…

Et avec des bruitages très précis (fonds sonores du décor, la fermeture d’une porte de voiture …) qui permettent de rendre l’expérience véritable et assurer l’immersion indispensable de l’apprenant.

Illustration : Ne pas confondre vitesse et précipitation :

 

3 – Ancrer les pratiques dans le quotidien : des programmes à deux détentes


Le plus grand challenge auquel nous sommes tous confrontés est le décalage entre le moment de la formation et la pratique de la formation. Challenge d’autant plus important que le contenu est sophistiqué, à l’instar de l’exemple de « l’Agilité » mentionné plus haut.

Pour cela, tootak a construit une complémentarité de programmes avec des modalités et des destinations d’écoute différentes.

Dans notre exemple Agilité, deux parcours dans le temps :

  • 10 épisodes qui racontent « le jardin de l’agilité » – une sensibilisation onirique métaphorique où tous les concepts de l’agilité sont posés. A déguster épisode par épisode. Ou tout d’un coup tant l’apprenant est pris par le récit (les américains parlent de « binger » une série).
  • 14 épisodes qui seront écoutés au moment où ils se posent la question. Ces épisodes visent moins la sensibilisation que l’usage pragmatique au bon moment :
  • Les apprenants écoutent l’épisode « constituer une équipe » au début du projet quand ils sont confrontés à la question et cherchent une solution, une aide dans un contexte opérationnel. Et donc ils écoutent à 100% !

 

Illustration : Savoir dire non (fiction)

Illustration : L’autorité (narration)

4 – Déployer par strate successive et passer d’un « outil » de formation à un acte de management


Le taux de 94%(*) s’obtient aussi car nous recommandons des bonnes pratiques importantes dans le déploiement qui incitent les équipes à écouter jusqu’au bout :

  • Commencer l’expérience apprenante avec les équipes de management N+1 avant de déployer aux apprenants ciblés.
  • Utiliser les validations des acquis après un premier lancement.
  • Promouvoir dans certains cas (ex une sensibilisation multiculturelle / multilangue) les différents modes d’accès au parcours pertinents à la cible: LMS, application, QR codes dans des mails, affiches etc.
  • Ancrer dans les actes de management. Que cela soit pour des managers de managers, pour des encadrants d’équipes de vente, ou face à de situations complexes (comportement hostile au travail), faire un lien entre une situation constatée et un épisode permet d’unifier les pratiques et les réactions, particulièrement dans des équipes importantes.
  • Pousser à l’écoute au sein des équipes.

 

Merci de votre lecture 📚

(*)Ce chiffre de 94% est issu des 3550 observations des écoutes d’apprenants directement sur l’application de mobile learning tootak.

(**)« nudge » : incitation à développer un comportement vertueux (ex : mouche dans les urinoirs pour homme)

La Team tootak 🫶

☎️ +33 6 61 65 26 23

Téléchargez l'application
Télécharger dans
l'App Store
Disponible sur
Google Play

Des questions ?

Retrouvez les questions fréquentes dans notre Foire aux questions !

Restez informés

Inscrivez vous à la Newsletter !
Découvrez 1 fois par mois notre newsletter pour tout connaitre : du monde RH , des évolutions en formation , les nouveaux programmes, nos conseils...

Contact
close slider